loader-logo

Professions Libérales : quel régime obligatoire pour une retraite complémentaire ?

Pour une profession libérale en tant qu'indépendant, le taux de cotisation sera inférieur à celui des salariés avec une pension plus basse. Voilà pourquoi, il est essentiel de se tourner vers une retraite complémentaire pour vous constituer une retraite confortable et maintenir votre niveau de vie. Au niveau du régime de retraite de base, il est géré par la CNAVPL et reste commun à toutes les caisses. Quant à la retraite complémentaire, elle est gérée par 10 caisses différentes et autonomes pour couvrir toutes les "sections professionnelles" réunies au sein de la CNAVPL. Alors quelles sont les professions concernées et comment la choisir ?
Réponse!

Quel régime de retraite de base pour les professions libérales ?

Pour le régime de retraite de base, les professions libérales sont rattachées à la Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales ou CNAVPL. Aujourd'hui, c'est le seul régime qui fonctionne intégralement à points. Avec une cotisation de 10,10 % du revenu annuel jusqu'au PASS et 1,87 % entre 1 et 5 PASS. 2020, le montant de la cotisation minimale s'élève à 478 €. Pour calculer le montant de la retraite, il faut multiplier le nombre de points par la valeur du point.

Par ailleurs, en cumulant des points durant toute sa carrière, l'assuré pourra prétendre à un départ à la retraite entre 60 et 62 ans en fonction de l'année de naissance. Alors si vous avez besoin de vous faire aider pour estimer le montant à percevoir pour votre régime de retraite, n'hésitez pas à faire appel à un cabinet spécialisé qui mettra tout son savoir-faire à votre service pour vous conseiller et vous orienter vers des solutions fiscales intéressantes pour mieux gérer votre épargne.

Quelle retraite complémentaire pour les professions libérales ?

À côté du régime de base, le régime de retraite complémentaire des professions libérales est géré par des caisses différentes pour regrouper tous les secteurs d'activité.

La CIPAV

La CIPAV compte 19 professions différentes et gère le régime de retraite obligatoire et d'invalidité pour les professionnels concernés. Il s'agira des métiers :

  • Architecte
  • Architecte d’intérieur
  • Economiste de la construction
  • Maître d’œuvre
  • Géomètre expert
  • Ingénieur conseil
  • Moniteur de ski
  • Guide de haute montagne
  • Accompagnateur de moyenne montagne
  • Ostéopathe
  • Psychologue
  • Psychothérapeute
  • Ergothérapeute
  • Diététicien
  • Chiropracteur
  • Artiste non affilié à la maison des artistes
  • Expert en automobile
  • Expert devant les tribunaux
  • Conférencier

La CAVEC

La CAVEC est la caisse de retraite des experts-comptables qui sont inscrits à l’Ordre des Commissaires aux comptes. Dans le cas d'un exercice libéral, le régime de retraite débute au premier jour du trimestre civil qui suit l'inscription. En contrepartie des cotisations, l'assuré pourra prétendre à une formation professionnelle continue, au remboursement de ses frais de maladie ou de maternité, au versement d'une éventuelle pension d'invalidité, d'une rente ou d'un capital décès.

La CAVAMAC

La CAVAMAC est la caisse d'allocation vieillesse des agents généraux et des mandataires d'assurance de capitalisation. Elle prend en charge la retraite complémentaire et gère trois régimes différents de protection sociale : la retraite de base, la retraite complémentaire et la prévoyance invalidité–décès.

La CARMF

La CARMF est le régime de retraite obligatoire des médecins libéraux et propose 3 niveaux de cotisations avec une retraite de base, une retraite supplémentaire et une retraite complémentaire. La retraite de base fonctionne à points et par trimestre, la retraite complémentaire fonctionne à points selon le principe de répartition provisionnée et la retraite supplémentaire concerne uniquement le médecin conventionné.

La CARCDSF

La CARCDSF est un système de retraite et de prévoyance pour les chirurgiens dentistes et les sages-femmes. Le montant des cotisations est fixé en fonction des revenus nets dégagés par l'activité après la déduction des frais professionnels. Pour la prévoyance, son rôle est de prévenir les aléas de la vie en cas d'incapacité de travail, d'accident et de maladie. Dans ces circonstances, elle procède au versement d'une compensation qui sera calculée au prorata des cotisations versées par l'assuré.

La CAVP

La CAVP est le régime de retraite obligatoire, de prévoyance et de retraite complémentaire pour les pharmaciens libéraux, biologistes et officines. Elle permet le versement d'une prestation complémentaire de vieillesse et ouvre à un régime d'invalidité-décès qui vous donne droit à différentes prestations en fonction de la gravité de la situation. Quant au régime complémentaire, il sera géré par répartition et par capitalisation avec la possibilité d'opter pour le versement du capital constitué.

La CARPIMKO

La CARPIMKO est la caisse autonome de retraite des infirmiers, des masseurs-kinésithérapeutes, des pédicures-podologues et des orthophonistes et orthoptistes. Les cotisations permettent d'obtenir une pension de retraite de base, une retraite complémentaire CARPIMKO et une retraite supplémentaire si vous êtes conventionnés. En bénéficiant de la retraite à taux plein, vous pourrez profiter d'un départ à l'âge de 65 ans avec 162 trimestres de cotisations.

La CARPV

La CARPV est la caisse de retraite et de prévoyance des vétérinaires. Les cotisations versées par l'assuré seront divisées en 3 branches avec le régime de retraite de base, le régime de retraite complémentaire et le régime invalidité-décès. Les cotisations peuvent aller de 7 575,04 € à 11 362,56 € avec de 16 à 24 points attribués. Quant à la prévoyance, le montant minimum s'élève à 390 € avec un maximum de 1 170 €.

La CPRN

La CPRN est la caisse de prévoyance et de retraite des notaires. Elle se divise en 3 groupes avec les cotisations du régime de retraite de base, les cotisations du régime de retraite complémentaire et les cotisations du régime invalidité-décès. Pour la retraite complémentaire, les cotisations sont fixées forfaitairement ou proportionnellement à la moyenne des produits réalisés. Concernant le montant, il existe 8 classes de cotisation qui peuvent aller de 2 270 € à 18 160 € avec de 18 à 80 points acquis.

La CAVOM

Enfin, la CAVOM est la caisse d’assurance vieillesse des Officiers Ministériels, des Officiers Publics et des Compagnies Judiciaires. Elle regroupe différentes professions telles que :

  • les avoués près les cours d’appel,
  • les huissiers de justice,
  • les commissaires-priseurs judiciaires,
  • les administrateurs judiciaires,
  • les mandataires judiciaires à la liquidation des entreprises,
  • les greffiers près les tribunaux de commerce,
  • les arbitres près les tribunaux de commerce,
  • les commissaires-priseurs habilités.

Concernant les cotisations forfaitaires, elles s'élèvent à 674 € pour la première tranche et pourront atteindre 13 482 € pour la tranche supérieure. Quant au nombre de points, il oscille entre 18 et 360 en fonction du montant des cotisations.

1 Points


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.